•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2001 | 03

Consulat Américain à Coaticook

Roch Létourneau

monsieur Andrew Brown originaire des États-Unis, plus précisément de l'état du Maine, se dirige vers le consulat américain à Coaticook. Il déambule sur la rue Pleasant (Gérin¬Lajoie) en passant devant le magasin Cutting (celui de M. Horace Cutting, s'étant établi à Coaticook vers 1840)'. Nous sommes le 21 février 1865; un an après la fondation du village de Coaticook.
À la fin du 19e siècle, des consulats américains furent établis au Québec, dont quelques-uns dans les Cantons-de-l'Est Coaticook, Sherbrooke, Clifton et Stanbridge Station. Ces consulats furent établis à Coaticook de 1864 à 1906, à Clifton de 1864 à 1906, à Stanbridge Station de 1878 à 1906, puis à Sherbrooke de 1879 à 1906.

Le gouvernement américain fixa l'établissement de ces consulats à partir des axes ferroviaires importants. La construction du chemin de fer Montréal-Portland de la compagnie St. Lawrence and Atlantic, devenue le Grand-Tronc, fut à l'origine de grands progrès dans la région de Coaticook. Les travaux du chemin de fer débutèrent dans la région pendant l'été 1852 et se terminèrent le 23 juillet 1853, lors de l'arrivée du premier train de voyageurs. La présence du chemin de fer et l'essor économique de Coaticook (1872 à 1883) assuraient la viabilité du consulat.
Dans une lettre adressée au Secrétaire d'État américain, M. Charles Powers (originaire du comté de Rockinghand, dans l'état du New Hampshire) avisa celui-ci de son autorité de premier-consul au bureau de Coaticook et lui fournit les documents d'allégeance ainsi que le « bond as consul to Coaticook certified by the U.S. District of Attorney ». Le 31 décembre 1864, M. Charles Powers reçoit son passeport de premier-consul du bureau de Coaticook, le tarif révisé des frais consulaires ainsi qu'une liste des diplomates et consulaires américains au Canada. Il reçoit, le 17 février 1865, 55 passeports de consulats ainsi que 1411 passeports du département d'état. Il ouvre officiellement le bureau du consulat américain à Coaticook le 17 février 1865. Quatre jours plus tard, M. Brown rencontre le premier-consul, M. Powers. Le nom de M. Brown figure au registre du consulat comme étant le premier client. Dans le registre, nous retrouvons son âge, sa taille, la couleur de ses cheveux ainsi que sa « race ». Nous ne possédons aucune explication sur la nature de la rencontre.
Il nous a été impossible de localiser le premier emplacement du consulat américain vu l'absence de mention dans les documents historiques. Toutefois, sur une des premières photographies de la nouvelle gare construite en 1904, nous pouvons apercevoir clairement l'écriteau faisant la mention suivante : « U.S. Consul's ». Nous sommes donc en mesure de déduire que les bureaux du consulat ont logé à cet endroit pour une période de deux ans, soit jusqu'à sa fermeture en 1906. Par contre, l'énigme reste toujours à percer pour savoir où se situait le premier consulat américain. Logiquement, sa présence devait être à proximité du bureau de douane canadien, c'est-à-dire la gare, l'ancienne, celle se situant du côté ouest du chemin de fer. Nous pensons que les résidents américains devaient aussi se présenter à leur consulat lors de leur arrivée à Coaticook.

La Société d'histoire de Coaticook possède les 4 rouleaux de microfilm concernant le consulat américain : 1) 21 décembre 1864 au 29 septembre 1882; 2) 3 octobre 1882 au 25 décembre 1886, 3) 27 janvier 1887 au 5 septembre 1895, 4) 11 janvier 1896 au 31 juillet 1906. Nous invitons la population à venir consulter ces documents pour en savoir davantage sur l'histoire de notre localité. Le rouleau numéro 1 est en manuscrit et les rouleaux 2-3-4 sont en texte dactylographié avec la présence du sceau du consulat.
Histoire à suivre... car ce texte ne relate que le premier quart du premier rouleau.
Notes
1 - Le magasin Cutting servait également de bureau de poste, M. Cutting étant le premier maître postier de Coaticook. Le magasin se situait à l'emplacement actuel de l'église Saint-Stephen.

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Vous pouvez maintenant également faire des recherches dans nos fonds et collections d'archives par le Portail des archives des Cantons-de-l'Est.

Collections

Journaux et photos du Progrès de Coaticook depuis 1950 • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938. • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938.

Services de recherche

Fonds d'archives • Conservation • Bibliothèque • Recherches en archives • Informations généalogiques

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier